N’ayant aucun ancêtre ayant vécu à Ulm ou même en Uruguay, j’ai dû un petit peu déroger à la règle pour rentrer dans le thème, et j’ai choisi d’évoquer dans l’article du jour une commune aveyronnaise : Huparlac, une commune qui compte aujourd’hui environ 300 habitants au milieu de l’Aubrac. Malgré sa faible densité de population actuelle, la commune a compté au moins un château sur territoire.

OpenStreetMap – Huparlac

A l’heure où je débute cet article, je ne sais pas grand chose sur Huparlac, j’apprends seulement grâce à la carte d’Open Street Map qu’il s’agit d’une commune limitrophe d’Argences-en-Aubrac et Cassuéjouls, évoquée à la lettre A avec Albouze.

Et, en fait, le point de départ de cet article demeure le même que celui de la lettre S : le contrat de mariage passé entre Françoise (de) VIALLA et Jean (de) RAYNALDY, le 17 octobre 1655

C’est en effet dans cet acte que j’apprend que le marié habite à Uparlac. (eh oui, j’ai choisi cette commune car j’avais rencontré la graphie avec un U en initiale)

AD de la Lozère – Minutes de Me DIEULOFES – Chirac – 1655

Mon aïeul, Jean RAINALDY est en effet décrit comme étant « bourgeois du lieu d’Uparlac paroisse de Saint Simphorien en Rouergue« , fils de feu François RAINALDY, notaire et d’Anne de MAYNIER.

Deux oncles prêtres de Jean qui lui lèguent des terres près de Chirac (Lozère) sont également évoqués : Antoine, curé de Mende (Lozère) qui l’accompagne et Jean, décédé début septembre 1655 au Monastier (Lozère). Ces lieux sont bien éloignés d’Huparlac et du Rouergue !

Cependant, ma connaissance de la famille RAYNAL(DY) ne se limite pas là : Anne de MAYNIER, représentée par Antoine RAYNAL lors du contrat de mariage de son fils confie à Jean les biens qu’elle avait hérité de son fils décédé, Pierre RAYNALDY par le testament qu’il avait passé par devant Me Antoine DELPUECH. Elle propose également de donner à Jean les biens de son autre frère, Antoine RAYNALDY qui serait peut-être décédé.

Avec un frère peut-être décédé dont ils sont sans nouvelle et un notaire cité que je n’arrive pas à identifier, le contrat de mariage de Jean ne m’aide pas énormément pour en connaître plus sur la famille Rainaldy à Uparlac.

Cependant, j’ai retrouvé un autre frère de Jean : Laurent RAYNALDY qui se marie lui aussi en 1655, le 6 mars avec Marie GROSSET.

Archives de Lozère – Me SAUMADE (Marvejols) – 1655

Le père des garçons, François est déjà décédé, mais leur oncle, Jean, « docteur en sainte théologie », décédé lors du contrat de mariage de Jean est cette fois-ci présent – il mourra quelques mois après seulement – au parloir du monastère de religieuses bénédictines de Marvejols, lieu où a été passé le contrat de mariage. Cependant, je n’apprend rien de plus concernant Huparlac…

J’ai retrouvé un autre acte concernant la famille Raynaldy passé en 1655, postérieurement aux deux mariages. Il s’agit de la « 

J’ai retrouvé un autre acte concernant la famille Raynaldy passé en novembre 1655, postérieurement aux deux mariages. Il s’agit de la « cession des droits paternels et maternels pour le sieur Jean Raynaldy bourgeois du lieu d’Uparlac paroisse Saint Symphorien en Rouergue » et son frère, Laurent par leur oncle, l’abbé Antoine Raynal.

Ainsi, je sais qu’après leur mariage, Jean RAYNALDY et Françoise VIALLARD se sont installé chez Jean, à Uparlac, où il était bourgeois. On retrouve d’ailleurs un acte passé à Chaudes-Aigues en août 1709 entre deux des sept enfants du couple, David « le sieur du Bruel » et Guillaume « le sieur de la Borie » au sujet de la succession de Jean et Françoise. David habitait alors à Huparlac et Guillaume à Saint-Urcize; ils résolvent un différent qui allait finir en procès.

AD du Cantal – Me Albaret (Jabrun) – 1709 – vue 157

Grâce à cet acte, j’apprend donc qu’il y aurait eu 7 enfants du couple RAYNALDY-VIALLA, nés très probablement à Huparlac :

  • David, le sieur du Bruel qui est resté à Huparlac
  • Guillaume, le sieur de la Borie qui s’installera à Saint-Urcize
  • Jeanne, décédée intestat
  • Anne, épouse de Me Pierre CAYRON, notaire à Curières
  • Françoise, épouse de Louis de MOISSANDY
  • Jacques qui deviendra prêtre
  • Jean

Je sais grâce à l’état des fonds des archives de Lozères que Jean RAYNALDY est décédé avant 1679 et son épouse, Françoise VIALARD après 1685, mais ce sont les seuls informations que j’ai pour le moment sur le couple. On peut en effet lire sur le site des AD48, que sous la cote 1 J 1267, on trouve des reconnaissances féodales consenties par les habitants du Bruel, paroisse de Pin, à Jacques Raynaldy, prêtre, procureur de Françoise du Viala, veuve de Jean Raynaldy, seigneur du Bruel entre 1679 et 1685

Mais je ne connais rien de plus à la vie de la famille Raynal : il me reste encore beaucoup à découvrir ! Huparlac est-il vraiment le foyer de cette famille ou alors s’agit-il du Monastier-Le Pin en Lozère voire de Mende ou Saint-Urcize ? Je ne sais pas encore pour le moment.

Société des lettres, sciences et arts du département de la Lozère · 1872

Constatant qu’en 1610, les deux frères prêtres : Jean et Antoine RAYNAL semblaient, selon un article dédiée à l’église Saint-Gervais de Mende – où ils furent tous les deux prêtres – de la société des lettres de Lozère, vivre à Huparlac, je pense qu’il s’agit tout de même du lieu d’encrage de cette famille.

En constatant que ces deux frères Raynal curés originaire du Rouergue ont étudié à Rodez où ils ont eu une bonne réputation, je me demande si le célèbre abbé Raynal, (1713-1796) historien et précurseur de la lutte contre l’esclavage, originaire d’Aveyron est un lointain cousin.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :